Armement
Présentation
Nos activités
Galerie 1
Galerie 2
Costume
Armement
Liens
Nous contacter

Types de casques du Bas-Empire
  
Cuirasse d'écailles

Arc à double courbure, asymétrique, utilisé par les Huns... l'arme absolue de cette époque!!!
  
Bouclier de type romain

Plumbata : dard plombé de 50cm de long environ (ça fait très mal dans ta face de barbare !!!)
  
Spatha germanique

Arbalète (sans doute utilisée pour la chasse)
  
pointes de javelines

Armes romaines et barbares

A / L’armement défensif
-1 /Les casques :
On peut dinstinguer deux types principaux :
- Un modèle d’influence alano-sarmate, constitué de quatre ou six segments triangulaires de métal, rivetés sur des bandes de renfort verticales et un bandeau formant le tour du crâne, il est également muni de protège-joues et quelques fois d’un couvre-nuque en mailles.
- Un modèle d’influence perse, constitué de deux demi calottes rivetées sur une bande de renfort centrale et muni de gardes joues ainsi que d’un couvre nuque métalliques mobiles.Dans les deux cas différentes variantes existent, plus ou moins élaborées. Le modèle d’influence perse semble avoir été le plus utilisé par les Romains des IVe et Ve siècles, mais peu à peu les casques segmentés l’emportent, car encore plus simples à fabriquer.
-2 / Protections corporelles :
Elles se répartissent en trois types principaux :
- La cotte de mailles, à manches courtes ou longues et de longueur variable (s’arrêtant au bassin ou descendant à mi-cuisses).
- La cuirasse d’écailles de bronze ou de fer voire de cuir durci, cousues sur un support de tissus épais ou de cuir, sans manches la plupart du temps et assez courte.
- La cuirasse dite lamellaire : faîte de lamelles de métal (longues écailles verticales), d’origine asiatique et parvenue en Europe via les populations alano-sarmates et hunniques, elle semble d’avantage portée par les cavaliers lourds que par l’infanterie.
- 3 / Les boucliers :
Ils existent sous deux formes principales, ronde ou ovale.
Si la forme ovale prédomine pour l’infanterie durant les IIIe et IVe siècles, il est possible que les boucliers ronds, plus germaniques s’imposent peu à peu en occident durant le Ve siècle. En Orient, il semble que la forme ovale se maintienne au moins jusqu’au VIe siècle, comme en témoignent les mosaïques byzantines de Ravenne. La taille de ces boucliers est assez importante :
Pour les boucliers ovales : 1 mètre de haut minimum sur au moins 70 ou 80 cm de large et sont probablement cintrés.
Pour les boucliers ronds : entre 60 cm et 80 cm de diamètre (parfois jusqu’à un mètre). Ils semblent qu’il aient été lenticulaires et non plats.
B / L’équipement offensif.
Armes d’hast et armes de jet :
Tout comme l’équipement défensif, l’armement à radicalement changé entre le IIIe et le IVe siècle de notre ère. Le pilum à disparu pour être communément remplacé par la lance. Néanmoins, une arme mixte, l’angon ou gaesum, sert à la fois d’arme de jet et de choc. Son fer, moins long que celui des angons mérovingiens qui peuvent atteindre un mètre, se termine par une pointe semblable à celle d’un harpon.
Cavaliers légers et fantassins se servent également de javelines.
Autre arme particulière du fantassin, typique de cette époque : la plumbata, sorte de fléchette longue, empennée et lestée par un morceau de plomb (d’où le nom). Généralement rangées à l’intérieur du bouclier, les plumbatae étaient lancées en nuées compactes juste avant le choc.
Autres armes :
La spatha : C’est nettement une arme d’influence germanique, sa lame, longue, droite et relativement large (5 cm environ à la garde) est damassée et munis de deux tranchants particulièrement acérés. Elle préfigure déjà l’épée médiévale.
La hache : il semblerait que des haches de combat aient pu être utilisées, mais les preuves archéologiques manquent avant le Ve siècle et l’incorporation massive de guerriers germaniques.
Scramasax et autre types de couteaux de combat : armes à un seul tranchant, d’une longueur variable, ils ne sont attestés qu’à partir du Ve siècle dans le mobilier funéraire des fédérés germaniques.

foederati
27/12/02